tumblr_n4hvai2RVV1s5eiajo1_1280

Yanka Dyagileva est sans conteste l’une des figures les plus importantes de la scène punk russe. Poète et compositrice accomplie, son style mélange à la fois nihilisme punk et lamentations folk.

Née le 4 septembre 1966 dans l’ex-URSS, Yanka fait très tôt ses premières armes dans la musique. Elle commence par apprendre le piano, puis la guitare. Elle ne tarde pas à écrire ses premiers textes et participe régulièrement à des concours de talent.

D’abord destinée à des études à l’université d’état de Novosibirsk, non loin du domicile familial afin de rester proche de sa mère, malade d’un cancer, Yanka quitte très vite ses obligations scolaires pour se consacrer à la musique. Sa rencontre avec Sasha Bashlachev, légende du punk russe, est décisive pour la suite de la carrière de Yanka. Elle intègre tout d’abord Amigo, un groupe politiquement engagé, avant de rejoindre les Grazhdanskaya Oborona. Mais c’est avec Igor Letov que Yanka fait les 400 cents coups. Elle s’échappe avec lui d’un camp de Sibérie, avant de se lancer dans un road trip à travers la Russie, vivant au milieu des hippies et jouant dans les rues pour quelques pièces de monnaie.

tumblr_n2ndptMHW41s5yz2go4_500

En 1988, elle enregistre pourtant son premier album solo, Не положено, qu’on l’on peut traduire en français par Non autorisé. Suivront Деклассированным элементам, puis Продано! (Vendu!), disque enregistré dans l’appartement de son manager. Mais aucune de ses chansons n’a été commercialisée durant sa courte carrière, si ce n’est quelques enregistrements mal ficelés circulant sous le manteau.

tumblr_n6d7jnJfkr1rhrvkbo1_1280

tumblr_nf7t4zcK5R1rhrvkbo1_1280

tumblr_lk5y6clxNV1qgnkx4o3_500

L’année 1991 marque la sortie de ses dernières compositions. En effet, Yanka décède au mois de mai. Les causes de sa mort restent encore aujourd’hui sans réponse, après qu’un pécheur ne retrouve son corps sans vie dans une rivière. Certains pensent qu’elle se serait noyée, d’autres penchent plutôt pour la théorie du suicide.