I just wanted to say things that women wanted to say but were afraid to. I sang about sexy thoughts and fantasies.
Sylvia Robinson 

1095697

Chanteuse de rhythm and blues américaine, Sylvia Robinson enregistre entre les 50s et les 70s plusieurs titres figurant au hit-parade. L'un de ses titres les plus notable, Pillow Talk, est composé par Sylvia elle-même pour Al Green. Mais devant le refus de ce dernier qui trouve qu'elle devrait plutôt l'nterpréter, Sylvia enregistre sa propre composition. Pillow Talk se classera n°1 du top r'n'b et 3eme du Billboard Hot 100. Son chant suave et sexy donne une nouvelle dimension aux chanteuses de l'époque mais Sylvia fuit les étiquettes. Pour elle, pas question de parler de féminisme. Il s'agit juste de donner une voix aux femmes brimées dans leurs désirs. 

tumblr_nj0uep0JB71qesepao1_540

Sylvia n’a pourtant pas été qu’une auteure-compositrice-interprète. Même si elle laisse un héritage musical qui peut donner le vertige (Sylvia a été à la fois dans le r'n'b, le doo wap, et rock'n'roll), elle a également été l’une des premières femmes à s’investir dans la production musicale. En 1968, elle fonde avec son mari le label All Platinium Records, qui verra naitre entre autres l’un des premiers succès du disco, Shame shame shame, en 1975. Une mauvaise gestion de l’entreprise fait couler All Platinium Records, dès la fin des années 70.

En 1979, Sylvia Robinson est invitée dans une soirée au cours de laquelle elle découvre un nouveau genre musical, le rap. Ce genre qui germe depuis déjà près d’une dizaine d’année n’échappe pas à Sylvia qui en perçoit tout le potentiel commercial. Très vite, elle fait enregistrer une bande-son par des musiciens et tente de recruter des rappeurs afin de réaliser un disque. Big Bank Hank, Master Gee et Wonder Mike forment The Sugarhill Gang et enregistrent le single Rapper’s Delight, l'un des tous premiers du genre. Le label Sugar Hill Records vient de naître. Sylvia Robinson inscrit dès lors son nom dans l’histoire de la musique, devenant ainsi la « mother of hip hop », où la femme qui créa plusieurs millions de dollars. Comme elle le chantait, it's good to be the queen. L'industrie du rap est lancée.

Aujourd'hui un biopic est en préparation. Et fun fact pour les fans de Parks & Recreation, Retta alias Donna a interprété le rôle de Sylvia dans la série Drunk History.